Runologie

Création et gravure de runes à la demande.

Je sais que je pendis
A l’arbre (Yggdrasil) battu par des vents
Neuf nuits pleines,
Navré d’une lance
Et donné à Odin,
Moi-même à moi-même donné,
– A cet arbre
Dont nul ne sait
D’où proviennent les racines

Point de pain ne remirent
Ni de corne (à boire);
Je scrutai en dessous,
Je ramassai les runes,
Hurlant, les ramassai,
De là, retombai.

Havamal (stances 138 et 139)

L'écriture runique.

Selon la légende, les runes furent accordées à Odin, père de tout, mais aussi dieu de la divination et de l’inspiration, après que celui-ci se soit pendu durant neuf jours à l’arbre Yggdrasil.

Historiquement leur apparition est tout aussi mystique. En effet leur origine précise n’est toujours pas déterminée, des gravures qui préfigurent de cet alphabet apparaissent dès le début de l’âge de fer, mais par leur nature principalement orale, leur source reste aussi volatile qu’un murmure.

Aujourd’hui, par convention, le système runique primordial est l’ancien futhark, dont on trouve trace aux alentours du 5ème siècle de l’ère chrétienne. Il est constitué de 24 runes, divisée en 3 séquences (Aetts), chacune placé sous la protection d’une divinité.
Chaque rune représente une lettre, mais aussi et surtout une idée, une intention, un pouvoir. Leur tracé est un art, car même la plus simple porte en elle un peu de l’artiste, qui suivant l’ordre et le sens du tracé insuffle dans la création l’inspiration, le souffle de l’éveil.

Les runes seront aussi utilisées pour la divination, dans ce cas elles seront toujours inscrites sur une matière « vivante », bois ou os; les runes sur pierres servant à inscrire une vérité immuable.

L'ancien Futhark.

La première rune est associée au feu primordial, la force jaillissante, l’étincelle qui permet le commencement.

C’est l’énergie brute avant la gestation, le réceptacle du processus créateur, la vague qui s’abat.

La rune de la force concentrée, de la confrontation, de manière positive ou négative elle brise.

Rune d’Odin, du vent et du don des dieux fait à l’humanité. Elle est la conscience et l’inspiration, l’artistique.

Elle symbolise le voyage, le chemin à parcourir, la chevauchée et le changement choisi.

Elle représente la maîtrise, le feu dompté, l’âtre qui illumine. C’est la rune du professeur et de l’enseignement.

Elle représente l’interaction de deux forces, la rencontre de deux énergies (humaines ou divines.

C’est la rune du groupe, du clan, de la famille, le point de ralliement.

Symbole d’unité, parfois appelée la « rune -mère », c’est une rune d’eau, sous sa forme destructrice mais aussi bénéfique.

Associée au feu du sacrifice, à la nécessité et à la contrainte. C’est aussi une rune de progrès et d’évolution par l’épreuve.

C’est le Moi unique, la cristallisation des particularités qui construisent l’ego.

Elle symbolise la cyclicité du temps, mais surtout l’été et la moisson, donc par extension la récompense, la promesse de prospérité.

Rune à double tranchant, elle symbolise l’union du monde d’en haut à celui d’en bas, la vie et la mort. L’if à une grande longévité mais ses fruits et sa résine sont toxiques.

C’est le hasard, le destin sans la fatalité, la puissance active du Wyrd, les conséquances de nos actions.

Elle symbolise la communication avec le divin, et son lien avec la représentation des cornes de l’élan suggère la protection.

Source de lumière et de vie, symbole de la foudre et du soleil, elle canalise la force et illumine le chemin de la connaissance.

Rune de Tyr, dieu de la guerre et de la justice, elle protège et incite à la responsabilité. C’est une action divine, franche et directe qui montre la voie.

Elle représente la maternité, la mère, la naissance, mais aussi l’endurance et l’espoir dans les pires circonstances, l’achèvement et le renouveau.

Symbole de mobilité et d’alternance, elle indique que nous devons créer l’harmonie entre les différents aspects de la vie.

L’Homme au sens large du terme, l’être harmonisé, stable et complet, union du divin et de l’humain.

Rune de l’eau, de la croissance, de la fertilité et de la pluie, elle attire les énergies créatrices et permet de vaincre les obstacles.

Elle symbolise le potentiel créateur, l’oeuf, mais aussi la cohérence, l’organisation, elle stocke l’énergie afin de permettre sa manipulation.

Au bout du chemin initiatique elle est la lumière de l’accomplissement, la naissance de l’illumination, le jour qui succède à la nuit en toute harmonie.

La rune de la maison, de la propriété ancestrale et du clos des ancêtres. C’est un abri, la base des fondations de la famille.

Möjbro Runestone
Pierre Runique de Möjbro (Suède)

Créer sa rune sur pierre ...

La création d’une rune personnelle dépend de plusieurs facteurs : l’effet bien entendu, l’utilisateur, le type de rune (simple, combinée ou suite de runes) et enfin la pierre sur laquelle la graver.

L’effet sera la base de la réflexion, il faut non seulement voir le but à atteindre, mais aussi le moyen d’y parvenir (par exemple la prospérité par l’intellect ou par les moyens matériels)

L’utilisateur permet de savoir à qui elle s’adresse, homme, femme, enfant ou autre.

Le type de rune va déterminer sa puissance et son moyen d’action. Les runes combinées sont plus fortes, mais plus compliquées à utiliser. Les suites nécessitent une réflexion plus importante dans la conception.

Le support va « donner vie » à la rune, chaque pierre ayant ses particularités, la gravure va permettre d’éveiller la rune de la manière voulue. (Voir les différents minéraux et leurs propriétés sur l’échoppe)

La protection du foyer ...

Les runes gravées ou peintes permettent aussi de protéger les lieux, elles peuvent s’inscrire sur les murs, sur les pierres de fondation ou sur les poutres.

L’ossature en bois des anciennes demeures scandinaves et germaniques était conçue selon le système runique, les poutres prenaient par exemple la forme de Teiwaz ou d’Algiz. Cette forte symbolique se retrouve  tout au long des âges des architecte et des batisseurs, les maisons à colombages en sont le plus parfait exemple, le style dit « Fachwerk » utilise une rune combinée comme base.

Plus simplement, vous pouvez choisir d’utiliser les runes pour renforcer la protection d’une maison, augmenter le taux vibratoire d’une pièce de méditation, aider à la fertilité, etc…

Exemples de runes.

Rune :

Rune combinée Eihwaz-Thurisaz sur pendentif obsdienne spider

Rune :

Rune Raidho sur labradorite

Rune :

Rune du chêne ( Ac ) sur jaspe arbre

Rune :

Rune combinée Teiwaz - Thurisaz sur oeil de tigre

Rune :

Rune Othala sur bois fossilisé

Commandez la votre

Création et gravure sur demande